home jardin Un jardin avec moins de pollen, c’est possible

Un jardin avec moins de pollen, c’est possible

Limitez la pollution verte en optant pour un jardin avec des espèces moins allergisantes. Retrouvez nos conseils sur le choix des plantes à privilégier si vous êtes allergique aux pollens.

Retrouvez nos conseils sur le choix des plantes à privilégier si vous êtes allergique aux pollens

Créez votre propre jardin hypoallergénique pour limiter la propagation des pollens dans l’air que vous respirez. Nos conseils :

 Les plantes à éviter :

 – Toutes les espèces pollinisées par le vent qu’on appelle communément « plantes anémophiles », type cyprès, bouleau, thuya ou encore les graminées.

 – Les arbres et arbustes mâles. Ils se vendent généralement sous l’étiquette « sans graines » ou encore « sans fruits ».

 Les espèces recommandées :

 – Toutes les entomophiles dont la pollinisation se fait par le biais des insectes sont autorisées. Entre autres, l’acacia, la gueule de loup ou encore les delphiniums.

 – Les mousses et les fougères également car elles ne représentent aucun risque pour les personnes allergiques. Généralement, toutes les plantes de terre de bruyère sont presque inoffensives : azalée, camélias, rhododendrons…

 – Il en est de même pour les espèces à fleurs doubles. Elles sont dépourvues d’étamine et n’émettent plus de ce fait des pollens. Tel est le cas des géraniums, rosiers, chrysanthèmes, narcisses ou encore les freesias. En revanche, il faut être plus vigilant avec les orchidées. Elles peuvent provoquer des rhinites allergiques chez certaines personnes.

 – Si vous appréciez plus particulièrement les plantes grimpantes, votre choix doit se limiter au jasmin, chèvrefeuille, glycine ou à la vigne vierge.

 – Pour votre petit coin potager, privilégiez le basilic, persil, thym, ciboulette, sauge, menthe, fenouil et l’aneth.

 Dans le choix du style, ceux à la française et à la japonaise sont imparables. Si le premier permet d’obtenir une floraison plus importante en raison du système de taillage qu’il requiert, le second, lui, fait appelle à des matériaux moins allergisants comme le sable, l’eau ou encore les graviers.

Dernier conseil pour minimiser la pollution verte, profitez de la rosée matinale pour tondre votre gazon ; faites-le deux fois par semaine. De cette façon, les pollens seront encore piégés par l’humidité de l’herbe et du coup faciles à éliminer. Mais pour qu’ils ne se dispersent pas dans l’air lors de l’opération, utilisez une tondeuse manuelle.